vendredi 11 octobre 2013

Résistance et BD


Bref Topo sur Résistance et BD


Dans le prolongement des recherches entamées à l’occasion de « Traits résistants : la résistance dans les bandes dessinées de 1944 à nos jours», le Musée de la Résistance nationale entame un programme de recherche et de création autour de l’histoire de la résistance des étrangers dans la libération du territoire dans les bandes dessinées et la littérature de jeunesse de la Libération à nos jours. Ces recherches portent également sur la mémoire des résistances européennes (la Belgique, l’Espagne et l’Italie sont nos partenaires actuelles). Ce nouveau chantier abordera particulièrement les aspects régionaux développés dans les BD depuis la Libération, avec une partie non négligeable accordée à la création d’inédits sur le sujet.

Le premier chantier verra le jour pour l’automne prochain avec la sortie de plusieurs planches inédites au salon du livre résistant de Périgueux en novembre 2013. Le MRN réalise pour ce salon une exposition sur la bande dessinée portant sur la vision des maquis dans la BD de la Libération à nos jours.
La première histoire inédite de ce projet dessinée par Olivier Brazao (dessinateur déjà présent dans le One shot Vivre libre ou mourir) porte sur le parcours en France de Vicente Garcia, jeune espagnol qui franchit le col du Perthus au début de l’année 1939 et qui se réfugie en Dordogne. Après avoir aidé la résistance et passé un mois avec des guérilleros, Vicente est arrêté en décembre 1943 puis déporté en Allemagne. Vicente continue à l’heure actuelle de témoigner dans les classes.

Ce projet est une commande de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de Dordogne (président Norbert Pilmé ). Le Musée de la Résistance à Champigny-sur-Marne qui a scénarisé cette histoire et pilote ce projet BD dont cette création inédite est la première étape. Nous avons pu compter notamment sur l’aide des  Archives Départementales de la Dordogne (notamment Nicolas Cournil qui avait il y a quelques années mené des campagnes de collecte de témoignage dont celui de Vicente Garcia). Je me suis largement inspiré de ces témoignages pour réaliser le scénario. L’ACER (les amis des  combattants en Espagne républicaine) dont Ramon Chicharro, Clare Rol-Tanguy ou encore Roberto Lample nous ont également beaucoup soutenu lors de l’élaboration de ce projet.


Pour la suite du projet, le MRN utilisera la richesse de sa force associative et de son réseau pour tenter de concevoir un outil de réflexion citoyenne qui s’ouvrira sur des questions identitaires et actuelles fortes avec notamment l’étude de tous les aspects de la Résistance et de ses composantes (« par des fibres à la fois dissemblables et fraternelles »), l’apport des étrangers dans la construction de notre nation… Ce projet se penchera sur les résistances européennes. Et prendra la forme d’une grande exposition dont le lieu reste à déterminer.

Du 1er décembre 2013 au 31 août 2014 le MRN réalisera une exposition sur le thème 2013-2014 du Concours national de la résistance et de la déportation : « la libération et le retour à la République » (concours qui réunit jusqu’à 50 000 scolaires). Ce thème sera abordé sous l’angle de la Libération à travers de la littérature pour la jeunesse et la BD. Une version itinérante de l’exposition est envisagée et sera présentée dans plusieurs sites de la fédération MRN avec des panneaux généraux complété avec des déclinaisons locales. 

Commissaire de l'exposition "Traits Résistants : l'image de la Résistance dans les bandes dessinées".
-------------------

Je vous livre ici, la première planche.
Dessin : OlivierBrazao
Couleurs : Nicolas Guenet