mardi 3 décembre 2013

Interview CrayoNantes...







Interview d’auteur : Olivier Brazao


CRAYONANTES 2013 – Olivier Brazao sera au festival Crayonantes les 14 et 15 décembre 2013. 
L’auteur des Sheewõwkees répond à nos questions
brazao-sheewowkees














Bonjour Olivier. Peux-tu te présenter ?
De mon vrai nom Olivier Brazao ;) Je suis originaire de lyon où j’ai fait toutes mes études, 
jusqu’à mon intégration dans une école de dessin. J’ai commencé à publier chez Nathan, 
dans les journaux régionaux comme le Progrès… avant même d’avoir eu mon diplôme. 
J’ai commencé dans la BD sur le tard on va dire, car je me suis d’abord orienté vers l’illustration et la pub… 
Concrètement j’ai commencé à travailler dans l’édition en 1993 et attaqué la BD professionnellement en 2001. 
Ceci dit j’en ai toujours lu, dessiné et adoré ça. 
C’est en allant en dédicaces sur des salons avec mon épouse Béatrice Tillier que j’ai fait la rencontre de Thomas Mosdi 
qui à l’époque était en recherche d’un dessinateur pour la reprise de Xoco, chose pas forcement très évidente 
après Olivier Ledroit. Ne m’en sentant pas les compétences, je lui ai présenté Christophe Palma, 
la suite vous la connaissez… Quelques temps plus tard nous avons déménagé dans le Pas-de-Calais où
 Thomas Mosdi avait lui aussi migré avant nous. 
Nous nous entendons vraiment très bien et avions envie de travailler ensemble…
Peu de temps après naissait les Sheewõwkees, série en trois tomes aux éditions Delcourt.
 J’ai collaboré à de nombreux collectifs en parallèle ce qui me permettait de faire des tests de dessin,
 couleurs seul ou en collaboration… J’ai aussi fait du storyboard pour Dargaud sur La compagnie des glaces.
Quelle est la première BD que tu as lu ?
Je ne saurais dire précisément, mais celles qui m’ont données envie de lire et de dessiner : 
Asterix, Johan et Pirlouit, Gaston, Spirou, Le Privé d’Hollywood, Photonik…
 J’ai adoré les magasines Strange, Spidey, mais n’ai jamais eu envie de dessiner dans cette veine là.
Et bien d’autres encore ainsi que des illustrateurs comme : 
Mucha que ma mère aimait beaucoup et des peintres comme Egon Shiele, Van Gogh…
Quelle est la première BD ou illustration à laquelle tu as participé ?
En tant que professionnel mon premier ouvrage a été l’adaptation pour Nathan de La Belle au bois dormant
mais bien avant ça dans le journal de l’école avec un ami Pierre Lorenzi qui depuis est animateur en Australie et 
est un super peintre, illustrateur… 
Il maîtrise aussi bien l’ordinateur que le pinceau, ce qui n’est pas donné à tout le monde. :) .

As-tu un mentor, un auteur/illustrateur qui t’inspire particulièrement ?
Les auteurs que j’ai cité plus haut en font parti forcément. 
Mais je suis vraiment un grand admirateur de Monsieur Uderzo qui pour moi maîtrise vraiment l’art du dessin, de la BD. 
Je l’ai rencontré à plusieurs occasion, mangé avec lui, mais je n’ai jamais osé lui demander ne serait-ce qu’une signature
sur un livre que j’ai depuis presque trente ans et que j’avais à chaque fois où je l’ai revu. :(
 Mais les rencontres ont été à chaque fois un plaisir.
Quel est ton héros/héroïne de BD ou d’illustration préféré ?
Il y en a plusieurs, tous les auteurs dont j’ai cité les héros plus haut. Mais Asterix et Gaston sont au coude à coude.
A quel moment de la journée travailles-tu le mieux ?
Mes journées de travail… Je ne suis pas opérationnel le matin, j’ai essayé plusieurs fois, 
mais je ne suis pas du tout productif. Et même si j’avais la chance d’avancer sur mon travail, 
je le recommencerais l’après-midi, donc je me met à ma table vers 13 heures et je ne la quitte plus jusqu’à ce que mon fils 
rentre du lycée. J’y retourne un moment avant le repas du soir et une fois celui-ci fini, retour dans l’atelier et 
jusqu’au bout de la nuit. En général je (Je pourrais dire nous car on est sur le même rythme avec Béatrice) 
vais me coucher vers 3 heures et des poussières. J’ai même poussé jusqu’à 6h30 du mat courant septembre 
pour finir un album dont la date de sortie avait été avancée… 
Je m’en suis sorti dans les temps et sur les rotules…

Ecoutes-tu de la musique lorsque tu travailles ?
Oui oui il y a de la musique tout au long de la journée. J’écoute de tout, Rock, Pop, musiques de films, Classique… 
Le soir en général j’écoute en podcast « On va se gêner » de Laurent Ruquier sur Europe1. 
Béatrice parfois préfère mettre son casque sur les oreilles et en profiter pour écouter les chants qu’elle doit répéter 
avec sa chorale pour les prochains concerts.
Que détestes-tu dessiner par-dessus tout ?
Tout dépend, si je fais du dessins réaliste ou humour. En humour rien ne me gène vraiment, 
je prend du plaisir sur chaque travail, alors qu’en dessin réaliste, je n’affectionne pas trop les bateaux.
Qu’est-ce que tu apprécies dans les festivals auxquels tu es invité ?
Ce que j’aime surtout c’est les retrouvailles avec les amis, les potes. Parfois avec certain auteurs nous n’avons pas d’autres 
occasion que les festivals pour nous revoir. 
C’est sympa de pouvoir se retrouver dans des lieux différents, dans une bonne ambiance et en général autour
d’une bonne table. J’en ai écumé pas mal depuis le temps, donc je sais où je dois aller ou pas. 
Là, je reviens à CrayoNantes, c’est que tout va bien !
Ton actualité ?
Alors cette année il y a deux sorties, une qui a eu lieu fin mai : 
L’histoire de la Provence qui traite de la période du bas moyen-âge (De l’Antiquité aux lendemains de l’an mil). 
Et le deuxième album raconte l’histoire du voyage de Christophe Colomb, Histoires des îles de Guadeloupe,

 

édités aux éditions du Signe. 
Sinon, il y a d’autres projets en cours avec deux scénaristes de renom, sur des thèmes qui nous sont plus personnels, 
dans deux styles différents, réaliste pour l’un et humour pour l’autre. 
J’en parlerais lorsque tout ça sera plus avancé et bien sur d’autres albums pour le Signe.
Si tu étais un sport ?
J’ai fait du sport de haut niveau pendant de très nombreuses années. 
Mais là ça fait quelques temps que je n’en ai plus fait et ça commence réellement à me manquer. 
J’attendais justement que mes journées soient à nouveaux normales (par rapport à mes journées habituelles) 
pour m’organiser. 
Donc ça ne saurait tarder !
Si tu étais un aliment, un plat ?
Des pâtes avec pleins de préparations différentes… Et une belle entrecôte grillée !! Miam miam…
Merci Olivier…
Merci à vous et bon festival à tous !

N'hésitez pas à faire un tour sur son blog : http://olivierbrazao.blogspot.fr/
Pleins de belles choses à voir, farfouillez... 
:) .